Accueil / Actualités / Les relations stratégiques entre le Gouvernement du Burundi et la Diaspora se normalisent

Les relations stratégiques entre le Gouvernement du Burundi et la Diaspora se normalisent

 

Le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement, Son Excellence Albert SHINGIRO souligne que le Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement attache une grande importance au renforcement des ponts reliant les membres de la diaspora à leur chère patrie. Plusieurs activités ont été menées pour satisfaire certains besoins de la Diaspora burundaiseentre autres :

-L’organisation avec succès retentissant de la Semaine de la diaspora au mois de juillet 2021 à laquelle le Chef de l’Etat a activement participé en animant une séance de moralisation avec les frères et sœurs de la diaspora. Des préparatifs pour l’organisation d’une autre semaine dédiée à la Diaspora, édition 2022 sont déjà avancés. Son lancement officiel est prévu ce mardi le 26 juillet 2022.

-La rencontre du Président de la République, en marge du sommet Union Européenne-Union Africaine avec les Burundais vivant au Royaume de Belgique et au Grand-Duché de Luxembourg, dans l’exclusivité totale.

-Le Ministère a  également élaboré une stratégie sectorielle de mise en œuvre de la politique nationale de la diaspora. Il a en outre procédé à la signature avec le Ministre en charge des Finances d’une Ordonnance portant exemption des taxes sur les effets personnels des membres de la diaspora qui décident de rentrer définitivement au pays.

Dans le même ordre d’idée, le Ministère a négocié et signé des accords de coopération dans le domaine de la mobilité de la main d’œuvre avec l’Arabie Saoudite. Ces Accords ont déjà été ratifiés par le Burundi et seront mis en œuvre aussitôt que tous les textes d’application seront prêts.  Des accords similaires sont en cours de négociation avec les Emirats arabes unis, l’OMAN, le QATAR etc.

Le but étant de faire en sorte que les burundaises enquêtes du travail à l’étranger partent en toute légalité avec une protection juridique et sociale. La signature de ces accords de coopération dans le domaine de la mobilité de la main d’œuvre a été un des facteurs qui ont poussé les Etats Unis à relever le niveau du Burundi dans la lutte contre la traite des personnes : du niveau 2 avec surveillance au niveau 2 sans surveillance.

A propos du gestionnaire

Voir aussi

Le Président de la République procède à l’ouverture de la 6ème édidion de la semaine de la Diaspora

Le Mardi 26 juillet 2022 à l’Hôtel des Plateaux de Ngozi, le Président de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!