Accueil / Actualités / Le Burundi renforce la coopération bilatérale

Le Burundi renforce la coopération bilatérale

Le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement, Son Excellence Albert SHINGIRO informe que, dans le domaine de l’éducation, environ 150 bourses et 50 formations professionnelles ont été négociées et obtenues auprès des partenaires au développement du Burundi durant l’exercice 2021-2022.

Le Ministère a organisé plusieurs visites de travail au plus haut niveau et au niveau ministériel qui ont été soldées par la signature de plusieurs accords de coopération avec d’autres pays dans les domaines d’intérêt commun. Son Excellence a notamment cité : la République Démocratique du Congo, la République du Congo, l’Ouganda, le Kenya, l’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis, l’Algérie, l’Ethiopie, l’Etat d’Israël, le Saint Siège, le royaume du Maroc, la Turquie, le Royaume de Belgique dans le cadre du Sommet UA-UE, Paris, Berne, Rome et d’autres.

Dans le cadre d’assurer le suivi de la mise en œuvre de ces Accords, le Ministre a fait savoir que des formalités relatives à l’adhésion, à l’entrée en vigueur des traités et conventions et Accords, à la ratification et au dépôt des instruments de ratification requis ont été effectuées.

Le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement a indiqué qu’au cours de la période considérée, il a présenté à l’Assemblée Nationale et au Sénat plusieurs projets de loi dans les domaines variés.

Il a ajouté que certains projets ont déjà été ratifiés, et que d’autres suivent encore le processus normal de ratification. Il s’agit entre autres :

– du projet de loi portant ratification par la République du Burundi de l’accord général de coopération entre le Burundi et la République de Serbie ;

– du projet de loi portant ratification par la République du Burundi de l’accord sur la coopération économique et technique entre le Burundi et les Emirats Arabes Unis ;

-de la loi n°1/15 du 28 Avril 2022 portant ratification par la République du Burundi de l’Accord dans le domaine de l’éducation entre le Gouvernement de la République du Burundi et le Gouvernement de la République Fédérative du Brésil, signés à Bujumbura ;

– de la loi n°1/13 du 28 avril 2022 portant ratification par la République du Burundi du Protocole à la Charte Africaine des droits de l’Homme et des Peuples relatifs aux droits des personnes âgées ;

– de la loi n°1/14 du 28 avril 2022 portant ratification par la République du Burundi du Protocole à la Charte Africaine des droits de l’Homme et des Peuples relatifs aux droits des personnes handicapées en Afrique ;

-de loi n°1/17 du 18 Mai 2022 portant ratification par la République du Burundi de l’Accord sur le Recrutement des travailleurs entre le Gouvernement de la République du Burundi et le Gouvernement du Royaume d’Arabie Saoudite ;

-loi n°1/18 du 18 mai 2022 portant ratification par la République du Burundi de l’Accord sur le Recrutement des travailleurs domestiques entre le Gouvernement de la République du Burundi et le Gouvernement du Royaume d’Arabie Saoudite ;

– de loi n°1/19 du 18 Mai 2022 portant ratification par la République du Burundi de l’Accord Général de Coopération révisé entre le Gouvernement de la République Démocratique du Congo et le Gouvernement de la République du Burundi ;

– du projet de loi portant ratification par la République du Burundi de l’Accord Général de Coopération entre le Burundi et la République de  Serbie ;

– du projet de loi portant ratification de l’Accord sur l’Abolition Mutuelle des Procédures des Visas pour les titulaires des Passeports diplomatiques ou de service entre le Gouvernement du Burundi et le Gouvernement Russe ;

-du projet de loi portant ratification de l’Accord d’Assistance entre les États Unis d’Amérique et le Burundi pour faciliter un partenariat visant une transformation qui favorise le développement durable du Burundi.

 Dans ce même cadre du renforcement de la coopération bilatérale avec les partenaires du Burundi, Son Excellence Albert SHINGIRO a informé que le Ministère a poursuivi les démarches diplomatiques en vue de la tenue des Sessions des Commissions Mixtes de Coopération entre le Burundi et la Guinée Equatoriale, le Kenya, le Soudan, l’Ethiopie, etc.

Le Ministre a ajouté que le Ministère a également négocié avec les partenaires les modalités de mise en œuvre des Accords d’assistance/ou appuis financiers accordés au Burundi : des négociations  avec la Partie Japonaise pour que les recettes générées par la vente du Carburant Don Japonais et du Riz Don Japonais soient utilisées pour la construction des infrastructures au Burundi ont été menées : Un Projet de construction des  hangars de stockage au Ministère ayant l’Agriculture dans ses attributions a déjà été approuvé par la Partie Japonaise et Burundaise.

Concernant les relations de bon voisinage, Son Excellence Albert SHINGIRO souligné que la nouvelle politique étrangère du Burundi met en avant la promotion des relations de bon voisinage avec tous les pays du monde en général et de la sous-région en particulier. C’est dans ce cadre que le Ministère a animé et mené des contacts diplomatiques visant la normalisation des relations d’amitié et de coopération avec le voisin du Nord, le Rwanda. Le processus de normalisation des relations avec ce pays frère avancent normalement et il a atteint un niveau satisfaisant. Néanmoins, le point de chute de ce processus en cours sera la remise par la partie Rwandaise des putschistes Burundais de 2015 en cavale dans ce pays. C’est le seul point qui reste en suspens, toutes les autres questions ont été déjà liquidées. Le Burundi y crois car aucun pays ne peut sacrifier la coopération d’un pays encore moins un pays voisin, au profit d’un groupe de criminels sans avenir politique.

C’est dans ce même cadre que le Burundi a participé au plus haut niveau aux sommets de Nairobi sur la situation dans la région qui avait pour objectif de mutualiser nos efforts pour lutter contre les groupes armés et terroristes qui pullulent dans la partie Est de la RDC. Le Burundi reste attaché à ce processus qui constitue la meilleure voie de trouver une solution durable à la question de paix, sécurité et stabilité à l’Est de la RDC.

Son Excellence Albert SHINGIRO a indiqué que c’est dans ce même cadre que le Burundi a participé au plus haut niveau aux sommets de Nairobi sur la situation dans la région qui avait pour objectif de mutualiser les efforts pour lutter contre les groupes armés et terroristes qui pullulent dans la partie Est de la RDC. Le Burundi reste attaché à ce processus qui constitue la meilleure voie de trouver une solution durable à la question de paix, sécurité et stabilité à l’Est de la RDC.

A propos du gestionnaire

Voir aussi

Le Président de la République procède à l’ouverture de la 6ème édidion de la semaine de la Diaspora

Le Mardi 26 juillet 2022 à l’Hôtel des Plateaux de Ngozi, le Président de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!