Accueil / Actualités / PREPARATION DU RECENSEMENT GENERAL DE LA POPULATION, DE L’HABITAT, DE L’AGRICULTURE ET DE L’ELEVAGE AU BURUNDI DE 2022

PREPARATION DU RECENSEMENT GENERAL DE LA POPULATION, DE L’HABITAT, DE L’AGRICULTURE ET DE L’ELEVAGE AU BURUNDI DE 2022

Dans le cadre de la préparation du recensement général de la population, de l’habitat, de l’agriculture et de l’élevage au Burundi de 2022, l’Assistant du Ministre M.Syldie Manirerekana, en compagnie du Directeur Général chargé des Relations Multilatérales Ambassadeur Isaïe Kubwayo, a procédé à l’ouverture officielle d’une réunion de mobilisation des partenaires, mardi le 26/10/2021.

Dans son discours, l’Assistant du Ministre a rappelé que depuis son accession à l’indépendance, le Burundi a réalisé trois recensements généraux de la population et de l’Habitat, respectivement en 1979, 1990 et 2008. Ce sont des opérations statistiques d’envergure nationale qui fournissent les informations sur les caractéristiques démographiques et socio-économiques de la population et sur les conditions d’habitation et de bien-être des ménages jusqu’au niveau géographique le plus fin.

Les données issues du recensement général de la population et l’habitat de 2008 étant devenues obsolètes, il s’est avéré nécessaire d’organiser un nouveau recensement en vue d’actualiser les indicateurs sociodémographiques, les données sur l’habitat et la base de sondage. Ceci est d’autant plus nécessaire que le Burundi a adhéré au Programme d’Action de la Conférence Internationale sur la Population et le Développement (CIPD) qui recommande, entre autres, que les pays organisent, autant que possible, un recensement tous les dix ans.

Par ailleurs, le Burundi ne dispose pas d’informations détaillées sur les caractéristiques et la structure de l’agriculture et de l’élevage couvrant l’ensemble du territoire, spécifiquement sur les ménages et les exploitants agricoles, en dehors des données relatives aux caractéristiques économiques de la population issue des recensements de 1979, 1990 et 2008.

Pour toutes ces raisons et afin de satisfaire les besoins des utilisateurs, le Gouvernement du Burundi, à travers l’Institut de Statistiques et d’Etudes Economiques du Burundi (ISTEEBU), a entrepris d’accroître l’offre statistique en organisant le quatrième Recensement Général de la Population et de l’Habitat qui intègre le module de base du Recensement Général de l’Agriculture et de l’Elevage.

L’Assistant du Ministre a également indiqué que cette grande opération statistique, instituée par le décret n° 100/109 du 30 novembre 2020 portant institution du recensement général de la population, de l’habitat, de l’agriculture et de l’élevage au Burundi de 2022, fixe les bases légales de l’opération et en définit les structures organisationnelles, traduisant ainsi la volonté manifeste du Gouvernement du Burundi de l’inscrire comme une priorité, parmi les projets prioritaires de planification et de mise en œuvre des programmes et projets de développement du pays. Il a aussi indiqué que cette volonté a été également traduite par le lancement officiel de ce recensement, le 10 septembre dernier, par Son Excellence Monsieur le Président de la République du Burundi, Général Major Evariste NDAYISHIMIYE qui a invité les partenaires à soutenir le Burundi, surtout son Gouvernement Responsable et Laborieux, dans ce vaste et lourd chantier statistique.

Ainsi, l’Assistant du Ministre a fait savoir que le Burundi exécutera son quatrième recensement qui comportera plusieurs phases, à savoir :la cartographie censitaire, le recensement pilote, le dénombrement proprement dit de la population,  l’enquête post-censitaire, le traitement des données, l’analyse des données, la publication, la diffusion et la dissémination des résultats et  l’archivage des documents techniques et des données pour permettre au pays de disposer de données actualisées sur la population, l’habitat, l’agriculture et l’élevage en août 2022.

Avant de boucler le discours, l’Assistant du Ministre n’a pas oublier de faire savoir que l’une des particularités de ce 4ème recensement est qu’il sera numérisé dans un souci d’améliorer la qualité des données, de disposer des résultats dans un délai raisonnablement court, de réduire les coûts de stockage des questionnaires et d’acquisition des équipements et de limiter les erreurs d’écriture en éliminant les étapes classiques de vérification, de codage et de saisie.

Vers la fin de la séance, certains des partenaires ont donné leurs interventions. Celui qui a représenté le FNUAP a dit que le FNUAP se dit engagé à accompagner les activités de ce recensement. Quant à celui qui a représenté l’OMS, après avoir demandé si le recensement comprendra le module santé, lui aussi a fait savoir que l’OMS soutiendra ce recensement et celui qui a représenté la BAD a fait savoir que la BAD n’était pas bien au courant de cette activité. Pour cela, il a demandé au Gouvernement du Burundi de saisir la BAD pour accompagner cette activité importante du pays.

A propos du gestionnaire

Voir aussi

Validation de la Stratégie Sectorielle de Bonne Gouvernance, de Lutte contre la Corruption et les Malversations Economiques au Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement.

Vendredi le 19 novembre 2021, à La Détente, le Secrétaire Permanent au Ministère des Affaires …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *