Accueil / Actualités / S.E.Ambassadeur Albert SHINGIRO, satisfait des réalisations trimestrielles du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopérations au Développement pour les mois de juillet-Septembre 2021-2022.

S.E.Ambassadeur Albert SHINGIRO, satisfait des réalisations trimestrielles du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopérations au Développement pour les mois de juillet-Septembre 2021-2022.

Mercredi le 20 octobre 2021, le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopérations au Développement Son Excellence Ambassadeur Albert SHINGIRO a tenu une Conférence de presse sur les réalisations trimestrielles du Ministère pour le mois de juillet-Septembre 2021-2022 qui s’évaluent déjà un taux d’exécution : 95%.

Dans son discours, le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopérations au Développement Son Excellence Ambassadeur Albert SHINGIRO, a fait savoir que sur base des Plans d’Actions du Gouvernement et du Ministère pour l’exercice 2020-2021 ainsi que sur base des initiatives et innovations hors plans d’actions, le Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopérations au Développement a réalisé les actions  autour de six principaux axes à savoir: le renforcement de la bonne gouvernance ; le renforcement et l’extension de la coopération au développement ; le renforcement de la communication diplomatique ; la consolidation d’une relation stratégique entre la diaspora et le Gouvernement ; les défis rencontrés et les perspectives d’avenir.

 Dans le cadre du renforcement de la bonne gouvernance, la lutte contre la corruption et les malversations économiques et la mise en œuvre de l’axe 13 du Plan National de Développement du Burundi 2018-2027 sur la gouvernance, des actions concrètes ont été réalisées.

Sans être exhaustif, il s’agit entre autres de : La participation active aux travaux communautaires, aux actions du projet national de reboisement «Ewe Burundi Urambaye» et organisation des campagnes de propreté autour des services ; l’intensification du dialogue social à travers l’organisation des réunions mensuelles et/ou trimestrielles  régulières de concertation avec le personnel du Ministère, l’organisation des visites et des descentes trimestrielles sur terrain pour le suivi et l’évaluation dans les services décentralisés ; la prise des mesures de lutte contre la corruption et de la diminution de la lenteur administrative dans le traitement des dossiers et la sensibilisation sur la lutte contre la corruption à l’endroit du personnel de l’Administration Centrale lors de l’Assemblée Générale et  les Missions Diplomatiques et Consulaires du Burundi à l’étranger ; organisation des ateliers de formation dans les domaines clés de la Diplomatie ; organisation des missions de suivi et évaluation des réalisations des Organisations Régionales et Internationales et des ONG Etrangères ; le Ministère a effectué des missions d’inspection dans les Missions Diplomatiques et Consulaires ; la formation des cadres de l’Inspection Générale et de la Direction Générale de l’Administration et de la Gestion en audit de performance ; l’adoption à l’unanimité, pour la première fois dans l’histoire,  du projet de la loi portant organisation du Service Diplomatique de la République du Burundi par les deux chambres du Parlement ; l’adoption lors du Conseil des Ministres du 07 juillet 2021, du décret portant la Politique Sectorielle du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement par le Conseil des Ministres ; faire adopter le projet de décret portant règlementation d’octroi et de gestion des passeports diplomatiques par le Conseil des Ministres ; assurer le suivi de la mise en œuvre de la Politique Sectorielle du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement ; faire adopter le projet du guide protocolaire du Burundi par le Conseil des Ministres : faire signer les contrats de performance par tous les Hauts Cadres et Cadres de l’Administration Centrale et les Chefs de Missions Diplomatiques et Consulaires ; assurer la vulgarisation de la politique étrangère du Burundi au sein des institutions nationales et internationales ;le Ministère a assuré le suivi des travaux de construction des Chancelleries, Résidences et clôtures des terrains de certaines de missions diplomatiques. Le Ministère est en train de chercher aussi le financement pour la construction du bâtiment qui abritera ses services.  

En ce qui concerne le renforcement et l’extension de la coopération au développement dans le cadre de la mise en œuvre de  l’axe  16 du PND Burundi 2018-2027 qui parle du  Développement de la Coopération Régionale et Internationale

Le Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement  a assuré le suivi du financement du projet de réhabilitation de l’Aéroport International Melchior NDADAYE, du Port de Bujumbura ainsi que la déviation de la RN1 à côté du palais présidentiel Kwa Ntare, Ntare House, le Ministère a finalisé l’élaboration de la Stratégie Nationale d’Intégration Régionale (SNIR) et le Plan d’Actions de sa mise en œuvre ; le Ministère négocie en ce moment plusieurs accords bilatéraux sur l’emploi des Migrants l’Arabie Saoudite ; le Ministère a aussi négocié 22 Accords de Coopération technique et économique avec les partenaires bilatéraux et multilatéraux ; le Ministère a négocié davantage des bourses d’études et de stages auprès des partenaires bilatéraux ; le Ministère a tenu deux (2) sessions des Commissions Mixtes Permanentes de coopération entre la République du Burundi et ses partenaires ; le Ministère poursuit le plaidoyer pour obtenir la reprise de la coopération directe avec l’Union Européenne (UE).

Au chapitre du renforcement de la communication diplomatique

Le Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement a entamé les préparatifs pour la tenue d’une (1) séance d’échanges et d’informations à l’endroit des Chefs des Missions Diplomatiques et Consulaires et des Représentants des Organisations Internationales accrédités au Burundi, le Ministère a participé à plusieurs réunions et conférences à caractère régional et international ; le Ministère a reçu en audience les partenaires  bilatéraux et multilatéraux et publier les informations  y relatives ; le Ministère a également produit et envoyé un bulletin trimestriel et des magazines regroupant des sujets d’actualités du pays aux Missions Diplomatiques et Consulaires du Burundi à l’étranger et aux Missions Diplomatiques et Consulaires et aux Organisations Internationales accréditées au Burundi .Dans le cadre du renforcement de la diplomatie communicationnelle qui s’oriente vers la diplomatie axée sur le développement économique, le Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement s’est doté d’un document de Stratégie de Communication interne et externe valide de 2020 à 2027.

S’agissant de la consolidation d’une relation stratégique entre la Diaspora et le Gouvernement, ainsi que la Promotion de l’emploi des migrants

Le Ministère a organisé avec succès retentissant au mois de juillet la semaine de la diaspora. Au cours de cette semaine, le Président de la République a tenu une séance de moralisation avec les membres de la diaspora qui avaient fait le déplacement. Le Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement a assuré le suivi du traitement des dossiers de demande d’exonération des effets personnels des Burundais vivant à l’étranger et qui ont émis le souhait de retourner volontairement au pays natal. Un cadre légal pour bien réguler cette activité en voie de finalisation. Une ordonnance conjointe entre le MAECD et le Ministre ayant les finances dans ses attributions vient d’être signée.

Bien que le bilan à l’actif du Ministère pour la période de juillet à septembre 2021 soit satisfaisant, le Ministre a parlé de quelques défis rencontrées : le contexte de la pandémie COVID-19 qui a impacté et ralentit les activités du Ministère surtout au niveau du Service Extérieur ; le manque de moyens suffisants pour atteindre tous les objectifs du Ministère. Toutefois, le Ministère se réjouit des résultats enregistrés avec les moyens disponibles. Il s’engage à redoubler d’efforts pour maintenir le dynamisme actuel afin d’atteindre au maximum les objectifs du Gouvernement Laborieux et Responsable : Reta Nkozi, Reta Mvyeyi dans le domaine de la coopération. Il est aussi déterminé à maintenir le memento actuel pour permettre au Burundi à reprendre la place qui lui revient dans le concert des Nations et sur la carte diplomatique.

A propos du gestionnaire

Voir aussi

Analyse et adoption du projet de loi portant ratification par la République du Burundi du protocole sur les privilèges et immunités de l’EAC

Ce mardi 11 janvier 2022, l’Assemblée Nationale procède à l’analyse et adoption du projet de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!