Accueil / Actualités / L’Ambassadeur du Burundi à Paris participe au Congrès de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN).

L’Ambassadeur du Burundi à Paris participe au Congrès de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN).

L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et le Gouvernement français ont convenu d’organiser le Congrès mondial de la nature de l’UICN 2020 du 3 au 11 septembre 2021 à Marseille. L’événement, initialement prévu pour juin 2020, a été reporté en raison de la pandémie de COVID-19.

 Pour rappel, le Congrès mondial de la nature de l’UICN rassemble la communauté mondiale de la conservation de la nature, y compris les meilleurs experts internationaux en sciences, politiques et pratique de la conservation. Organisé tous les quatre ans, le Congrès permet aux 1 400 organisations Membres de l’UICN, dont des États, la société civile et les peuples autochtones, de déterminer de façon démocratique les questions les plus urgentes en matière de conservation de la nature, ainsi que les actions à entreprendre pour y répondre.

Lors de ce Congrès, en date du 05 septembre 2021, Son Excellence Ambassadeur du Burundi à Paris Monsieur Ernest NIYOKINDI a déclaré que le Gouvernement « Responsable » et « Laborieux » issu des élections de 2020 est au service de la Nation dans le but de promouvoir le développement de tous les burundais sous le slogan : « Chaque bouche doit  avoir à manger et chaque poche doit avoir de l’argent ».

Sur le plan diplomatique, il a dit que le Burundi se réjouit de l’ouverture au monde extérieur et notamment de la levée en date du 4 novembre 2021 des mesures restrictives qui étaient prises par la Francophonie depuis 2015 contre le Burundi. Il a félicité les organisateurs de ce Congrès pour leur dévouement et assiduité dans l’organisation de cet important événement dans cette période difficile de pandémie de COVI-19. Que ce congrès se tenait dans les beaux moments où le monde entier fait face à des changements climatiques et tous les pays dont le Burundi qu’il représente en France ne ménagerait aucun effort pour prendre des initiatives afin de conserver la nature.

En ce qui concerne mon Pays le Burundi, nous nous félicitons du pas déjà franchi en matière de conservation de la nature malgré quelques défis. A l’échelle mondiale, le Burundi a ratifié plusieurs conventions et protocoles en rapport avec la biodiversité, la nature et le climat : CBD, CCNUCC, etc. A titre d’exemple, dans le cadre de contribuer au Défis de Bonn en rapport avec la restauration des paysages forestiers, le Burundi a pris l’engagement de restaurer 2000ha .Ainsi, un programme national dénommé «  Ewe Burundi urambaye », ce qui signifie, « BURUNDI BIEN HABILLE » est en cours d’être mis en œuvre. A peu près 1milliard de plants  d’arbres est déjà planté sur tout le territoire national pendant les 3ans. Le Gouvernement salue les différents partenaires nationaux et internationaux pour leurs appuis.

Selon Ambassadeur Ernest NIYOKIND, le Burundi est politiquement engagé à assurer un développement écologiquement durable et socialement équitable avec des solutions basées sur la nature comme en témoigne le Plan National de Développement 2018-2027 (PND2018-2027) notamment au niveau de l’Orientation stratégique 3 : Assurer la gestion durable de l’environnement, atténuer les changements climatiques et améliorer l’aménagement du territoire. Cette orientation stratégique dispose de 4 Axes d’intervention : gestion durable de l’environnement, ressources en eau et assainissement global, changements et gestion des risques climatiques et aménagement du territoire.

Le Burundi dispose de 14 aires protégées (parcs, réserves naturelles, lacs, paysages protégés et monuments nature) ces espaces hébergent une diversité importante, des espèces endémiques, des attraits touristiques exceptionnels, etc. Ces Aires sont entourées par des communautés locales en besoin d’appuis techniques et financiers afin de participer à leur conservation.

L’Ambassadeur Ernest NIYOKINDI réaffirmait aussi de l’engagement du Burundi en matière de la conservation de la nature et ses ressources pour les générations actuelles et futures et Il a appelé les partenaires techniques et financiers d’appuyer le Burundi dans la mise en œuvre de son PND 2018-2027 qui réserve une place importante au développement durable respectueux de la nature et des communautés.

 

A propos du gestionnaire

Voir aussi

Séance d’information sur les réformes du système des Nations Unies

En date du 16 septembre 2021, certains Cadres du Ministère des Affaires Etrangères et de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!