Accueil / Actualités / Le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement procède à l’ouverture des travaux de la 51ème Réunion Ministérielle du Comité Consultatif Permanent des Nations Unies chargé des Questions de Sécurité en Afrique Centrale

Le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement procède à l’ouverture des travaux de la 51ème Réunion Ministérielle du Comité Consultatif Permanent des Nations Unies chargé des Questions de Sécurité en Afrique Centrale

La 51ème  session ministérielle du Comité Consultatif Permanent des Nations Unies chargé des Questions de Sécurité en Afrique Centrale s’est tenue en date du 28 mai 2021.

Dans son discours d’ouverture, le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement, SE Ambassadeur Albert SHINGIRO a indiqué que c’est dans le cadre de la continuité de la mission dévolue au comité consultatif Permanent chargé des questions de sécurité en Afrique centrale (UNSAC en sigle) mis en place par la Secrétaire Général des Nations Unies conformément à la Résolution 46/37B adoptée, le 6/12/1991 par l’Assemblée Générale des Nations Unies suite à la demande formulée par les Etats membres respectifs que la réunion est tenue à Bujumbura pour la 3ème fois après les rencontres ministérielles du Comité en 2012 et en 2014.

Il a indiqué que le thème retenu pour cette réunion est intitulé : la gestion des processus électoraux dans l’espace de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale(CEEAC).

SE Ambassadeur Albert SHINGIRO, a explique que le choix de ce thème n’a pas été le fruit du hasard pour la bonne et simple raison qu’au cours de ces dernières décennies, les élections démocratiques sont devenues la norme dans de nombreux pays africains en général et dans ceux de la sous-région en particulier. Il a indiqué que le choix dudit thème a été dicté par l’impératif de nous inscrire dans l’esprit et la lettre de la Déclaration de Malabo, du 4 Décembre 2020 sur les élections démocratiques et pacifiques comme moyen de renforcer la stabilité et atteindre les objectifs de développement en Afrique centrale. Il a rappelé que les élections réussies contribuent à consolider les démocraties et plantent le décor d’une perspective d’un développement économique en Afrique centrale.

En ce qui concerne le Burundi, le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement, SE Ambassadeur Albert SHINGIRO a indiqué que la constitution du 7 juin 2018 consacre tout un titre sur les élections dont les dispositions y relatives garantissent le droit de vote, les élections libres, transparentes et régulières dont les modalités pratiques ont été définies dans le code électoral. Cette même constitution prévoit la mise en place d’une Commission Nationale électorale indépendante qui doit garantir la liberté, l’impartialité et l’indépendance du processus électoral.

Il a affirmé qu’au Burundi, le processus électoral qui est une des expressions de la Démocratie dans les systèmes démocratiques, se consolide graduellement et la culture démocratique devient de plus en plus une réalité.

Après le tour d’horizon sur les considérations générales et spécifiques sur le choix du thème de la 51ème réunion Ministérielle par SE Albert SHINGIRO, diverses allocutions de différents représentants des pays et Organisations Internationale ont suivi et la réunion a continué à huis clos

A propos du gestionnaire

Voir aussi

Le Ministère de Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement organise la 5ème Edition de la semaine de la Diaspora

Le mardi 27 juillet 2021, le Vice-Président de la République du Burundi Son Excellence Prosper …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!