Flash Info
Accueil / Actualités / Le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement clôture la 51ème Réunion ministérielle du Comité Consultatif Permanent des Nations Unies chargé des Questions de Sécurité en Afrique Centrale

Le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement clôture la 51ème Réunion ministérielle du Comité Consultatif Permanent des Nations Unies chargé des Questions de Sécurité en Afrique Centrale

Le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement, SE Ambassadeur Albert SHINGIRO a clôturé, le vendredi 28 mai 2021,  la 51ème réunion du Comité Consultatif Permanent des Nations Unies chargé des Questions de Sécurité en Afrique Centrale (UNSAC)  qui avait commencé le 24 mai 2021 à Bujumbura.

Avant la clôture, le représentant de la République Démocratique du Congo a présenté la motion de remerciement  à l’endroit du Burundi.

Dans son Discours de clôture, le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement, SE Ambassadeur Albert SHINGIRO a remercié toutes les délégations qui ont participé au grand rendez- vous « du donner et du recevoir ».  Il a indiqué que l’honneur a été celui du Burundi d’abriter la rencontre, après la tenue de celle de 2012 et de 2014 respectivement à Bujumbura. C’est une manifestation d’une forte amitié non seulement à l’égard du peuple burundais mais aussi une marque de très grande confiance à l’Endroit du nouveau Président de la République du Burundi SE Evariste NDAYISHIMIYE qui depuis son arrivée au pouvoir ne cesse de renforcer les relations d’amitié et de coopération entre nos pays, a-t-il ajouté.

SE Ambassadeur Albert SHINGIRO a fait savoir que comme le thème de la réunion était centré sur la gestion des élections dans l’espace de la Communauté Economique des états de l’Afrique Centrale(CEEAC), il leur a partagé l’expérience burundaise de la tenue du référendum sur la constitution de juin 2018 et des élections de 2020 qui se sont déroulés de manière libre, transparente et apaisée, et entièrement financées par les moyens nationaux.

SE Albert SHINGIRO a remercié aussi les autres délégations qui ont partagé aussi les expériences de leurs pays respectifs. Il a indiqué que la démocratie étant un processus, ce n’est qu’à travers l’organisation des élections libres, transparentes et apaisées que nous allons tonifier davantage la gouvernance politique et démocratique dans notre sous-région.

Il a fait savoir qu’au cours de cette rencontre, après le rapport du bureau sortant et l’élection du Bureau du comité entrant, toutes les délégations ont passé, au peigne fin, dans une atmosphère très détendue et en toute sérénité, toutes les questions à l’ordre du jour.

Dans une interview accordée aux  journalistes, le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement, SE Ambassadeur Albert SHINGIRO a fait savoir que les participants des  11 pays représentés ont abordé surtout les questions de paix et de sécurité en commençant par la situation sécuritaire en République Centrafricaine et au Tchad. Il a indiqué que les participants ont soutenu les 2 pays pour que leur situation de paix puisse s’améliorer afin que leurs populations puissent déployer  leurs efforts aux questions de développement.

Le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement du Burundi a fait remarquer qu’un autre sommet sera tenu le 4 juin prochain à Brazzaville pour se pencher en profondeur sur la situation au Tchad.

SE Ambassadeur Albert SHINGIRO a indiqué qu’ils ont  abordé le défi du terrorisme sur terre et mer. Les délégations des pays de l’Afrique centrale se sont convenues de conjuguer leurs efforts pour se débarrasser de ces phénomènes. D’autres points abordés concernaient la mise en œuvre de la résolution 1325 des Nations Unies sur les femmes, la paix et la sécurité et le phénomène du mercenariat. Il a fait savoir que les délégations présentes vont les transmettre à leurs Chefs d’Etats respectifs.

Le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement  a fait savoir qu’assurer la présidence de ce comité est un grand honneur pour le Burundi. Le fait d’abriter une réunion de cette dimension, la 1ère fois depuis 2015, montre que le Burundi revient graduellement sur la scène Nationale et Internationale. Il a indiqué que le Burundi va mener à bien son mandat de 6 mois, expliquant que le pays a des ressources qu’il faut pour y arriver.

Rappelons qu’à côté des délégations de 11 pays au sein de l’Afrique centrale, cette réunion a vu la participation, entre autre, des représentants spéciaux du Secrétaire Général des Nations Unions auprès de l’Union Africaine, pour la région des grands lacs et le Représentant Spécial de l’Union Africaine pour la région des grands lacs.

Le soir du Vendredi 28 mai 2021, les participants à la 51ème  réunion du Comité Consultatif Permanent des Nations Unies chargé des Questions de Sécurité en Afrique Centrale (UNSAC) ont été invités par le Ministre SE Ambassadeur  Albert SHINGIRO à l’Hôtel du Club du Lac Tanganyika, pour partager un verre au rythme des tambours burundais et des danses traditionnelles. Les activités du jour ce sont clôturées dans une ambiance de joie et de fraternité.

A propos du gestionnaire

Voir aussi

Le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement procède à l’ouverture des travaux de la 51ème Réunion Ministérielle du Comité Consultatif Permanent des Nations Unies chargé des Questions de Sécurité en Afrique Centrale

La 51ème  session ministérielle du Comité Consultatif Permanent des Nations Unies chargé des Questions de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!