Accueil / Actualités / Le Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement renforce la mise en œuvre du Plan Nationale de Développement à travers une intégration régionale soutenue.

Le Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement renforce la mise en œuvre du Plan Nationale de Développement à travers une intégration régionale soutenue.

Dans le but de mettre en œuvre le Plan  National du Développement (PND 2018-2027), le Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement s’est engagé à œuvrer d’une manière concertée pour stabiliser les relations économiques et financières internationales. A cet égard, la  diplomatie Burundaise  porte une attention particulière sur la mobilisation des acteurs publics, parapublics et privés, sous l’égide des pouvoirs publics, tant au niveau national que régional pour défendre les intérêts économiques nationaux en soutenant l’expansion commerciale et financière des entreprises nationales sur le marché extérieur et en prouvant l’attractivité du territoire national auprès des investisseurs étrangers.  Il a invité les partenaires techniques et financiers à accompagner le Burundi dans la réalisation de ses projets intégrateurs.

Cet atelier est arrivée au moment où le Burundi se prépare à entrer dans ce Marché Continental Africain qui présente d’énormes opportunités pour le Burundi, au cas où il se préparait de cette compétition.

Du côté du Gouvernement de la République du Burundi,  une série d’activités ont été menées: l’élaboration de la Stratégie Nationale d’Intégration Régionale Burundi 2018-2027 ; l’élaboration d’une Stratégie Nationale d’Industrialisation ; l’élaboration de la politique commerciale du Burundi et d’autres plus nombreuses nécessitant des interventions du secteur public et privé pour bien positionner le Burundi dans ce marché africain.

Le Secrétaire permanent Monsieur Isidore NTIRAMPEBA qui a représenté le Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement, dans son discours, a invité les participants sur base des leurs compétences et expériences qu’ils possèdent, d’éclairer l’autorité dans sa politique d’intégration régionale, ainsi qu’à l’issue des discussions, qu’ils puissent formuler des recommandations à l’endroit des parties prenantes pour lever les défis identifiés car pour ce qui est du Gouvernement, sa volonté est exprimée, à travers la Stratégie Nationale d’Intégration Régionale (SNIR 2018-2027), qui est un Instrument global d’Intégration Régionale permettant le Burundi d’être à l’assaut des opportunités afin de les saisir au profit de l’économie burundaise. L’appui aux entreprises nationales dans leur stratégie d’internationalisation et implantation à l’étranger relèvera aussi des objectifs de la diplomatie économique du Burundi. Le Burundi n’acceptera jamais de rester un marché d’écoulement des produits étrangers, d’où alors, qu’il faut un changement.

Le Secrétaire Permanent Monsieur Isidore NTIRAMEBA a terminé son discours, en remerciant encore plus les Partenaires Techniques et Financiers du Burundi, pour leurs contributions multiformes qu’ils ne cessent d’accorder au Burundi et au peuple burundais. Il a remercié aussi le Bureau de la Représentation du Trade Mark East Africa, à Bujumbura pour l’appui considérable dans la préparation et l’organisation de cet atelier.

Il a réitéré l’engagement du Burundi à tout mettre en œuvre pour terminer dans les meilleurs délais le processus de ratification de l’Accord portant création de la ZLECAF et de participer pleinement aux côtés de ses pairs à sa mise en œuvre effective. Le souci du Gouvernement est de renforcer l’intégration sous régionale et régionale du Burundi, tout en améliorant la compétitivité intérieure du pays. Cet engagement vaut également pour la conjugaison des efforts avec les autres pays pour lutter contre la COVID-19 qui a tant freiné les efforts de développement

A propos du gestionnaire

Voir aussi

Séance d’information sur les réformes du système des Nations Unies

En date du 16 septembre 2021, certains Cadres du Ministère des Affaires Etrangères et de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!