Flash Info
Accueil / Actualités / Le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement signe l’amendement de l’Echange de Notes relative au projet de modernisation et d’extension du Port de Bujumbura

Le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement signe l’amendement de l’Echange de Notes relative au projet de modernisation et d’extension du Port de Bujumbura

Ce 7/5/2021, le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement Son Excellence Ambassadeur Albert SHINGIRO a procédé, avec l’Ambassadeur du Japon auprès du Burundi avec résidence à Kigali Son Excellence Imai MASAHIRO, à la signature de l’amendement de l’Echange de Notes relative au projet de modernisation et d’extension du Port de Bujumbura.

Dans son mot de circonstance, le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement Son Excellence Ambassadeur Albert SHINGIRO a tout d’abord remercié le Gouvernement japonais pour le financement de ce projet et a rappelé que le port de Bujumbura joue un rôle important dans l’économie du Burundi. A cet effet, le rôle du Gouvernement burundais consistera à mettre sur pied des stratégies adéquates pour maximiser l’exploitation du Lac Tanganyika qui est un lac très important pour l’économie du pays.

Le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement Son Excellence Ambassadeur Albert SHINGIRO a également indiqué que la République du Burundi en collaboration avec la République Unie de Tanzanie est en train de mettre sur pied un port sec à Kigoma qui va recevoir des produits commerciaux à partir de Dar-Es-Salaam. Certains de ces produits passeront par la voie routière, d’autres produits passeront par la voie lacustre. Par conséquent, le trafic sur le Lac Tanganyika va être intense en ce qui concerne les échanges commerciaux.

Pour le Directeur Général de l’Autorité Maritime, Portuaire et Ferroviaire Monsieur Jacques BIGIRIMANA, la mise en œuvre de ce projet va permettre de réduire le coût de transport afin de promouvoir le transport maritime qui est moins cher par rapport à la voie routière, entretenir régulièrement la flotte burundaise par la mise en œuvre d’un chantier naval pour la réparation des bateaux, protéger le bassin portuaire contre les alluvions du canal des eaux usées du quartier de Buyenzi et moderniser le port pour une croissance économique du Burundi et de la région.

L’Ambassadeur du Japon auprès du Burundi avec résidence à Kigali Son Excellence Imai MASAHIRO a quant à lui rappelé que le projet de modernisation et d’extension du Port de Bujumbura a quatre composantes à savoir la construction du terminal à conteneur, la construction du chantier naval pour la construction et la réparation des bateaux, la déviation du canal de Buyenzi ainsi que le dragage du bassin portuaire.

Par après, il s’en est suivi la signature de l’amendement de la convention de financement du projet de modernisation et d’extension du port de Bujumbura entre Son Excellence le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement Ambassadeur Albert SHINGIRO et le Représentant du bureau de la JICA Monsieur Shin MARUO.

Le budget dudit projet a passé de vingt-six millions à trente-un millions de dollars américains. Ces frais supplémentaires vont permettre de couvrir tout imprévu surtout causé par la pandémie de la COVID-19, ceci dans le but d’éviter tout ce qui pourrait entraver la bonne continuité du projet.

A propos du gestionnaire

Voir aussi

Le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement clôture la 51ème Réunion ministérielle du Comité Consultatif Permanent des Nations Unies chargé des Questions de Sécurité en Afrique Centrale

Le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement, SE Ambassadeur Albert SHINGIRO …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!