Accueil / Actualités / Les diplomates nouvellement nommés reçoivent des recommandations à suivre

Les diplomates nouvellement nommés reçoivent des recommandations à suivre

Au cours du séminaire organiséà l’intention des diplomates nouvellement nommés, le Ministredes Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement, Son Excellence Ambassadeur Albert SHINGIRO a recommandé aux diplomates de promouvoir le Plan National de Développement (2018-2027). Pour ce, les diplomates doivent connaître les objectifs, les grands axes et les orientations stratégiques qui le composent.

Le Ministredes Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement, Son Excellence Ambassadeur Albert SHINGIRO a également fait savoir qu’il appelle les partenaires techniques et financiers à accroître leur accompagnement aux efforts nationaux de mise en œuvre du Plan National de Développement et des six priorités du Président de la République, à travers une coopération mutuellement avantageuse et respectueuse de nos principes et valeurs intrinsèques auxquels les Burundais croient.

Le Ministredes Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement a aussi rappelé que la politique de développement au Burundi ne pourrait réussir sans la paix, la sécurité, la stabilité ainsi que la réconciliation du peuple burundais. Il en a profité pour inviter les diplomates à interagir avec la Commission Vérité et Réconciliation ainsi que d’autres commissions et institutions spécialisées pour être en mesure de répondre aux questions de leurs collègues diplomates et éviter de se faire prendre par les griffes de la ruse et de la manipulation qui sont monnaie courante dans les relations internationales. 

S’agissant de la coopération avec les pays ou organisations relevant de la juridiction de chacun, Son Excellence le Ministre leur a indiqué qu’il s’agit de renforcer les bonnes relations existantes, mais aussi le rapprochement des partenaires traditionnels dont les relations se sont refroidies ces dernières années. A cet effet, comme l’a si bien dit Son Excellence le Président de la République, le Burundi ambitionne de bâtir des relations diplomatiques fondées sur le respect mutuel ou certains Etats ne se substituent pas à la communauté internationale pour oppresser d’autres Etats souverains. C’est à ce titre que les Burundais restent ouvert aux pays et organisations qui souhaitent un rapprochement avec le Burundi, pour nouer et entretenir des relations de complémentarité sur des questions d’intérêt commun.

Toutefois, Son Excellence Ambassadeur Albert SHINGIRO a rappelé que certains dossiers sont perplexes et nécessitent la collaboration avec beaucoup de partenaires : il s’agit entre autres des défis globaux comme le changement climatique, la question de la migration internationale, la lutte contre le terrorisme, les questions de paix et de sécurité, la réforme du conseil de sécurité des Nations Unies, la protection des droits humains, la lutte contre le trafic des êtres humains, les objectifs de développement durable, etc. Pour ce, il leur a demandé d’être constructifs dans l’examen de ces questions internationales tout en veillant bien évidemment aux principes et valeurs intrinsèques du Burundi qui sont le fondement même de notre existence en tant que nation.

Pour ce qui est de la gestion de la diaspora burundaise en sa qualité d’acteur important du développement, Son Excellence le Ministre leur a informé qu’ils sont appelés à développer un partenariat stratégique avec la diaspora burundaise dans un esprit de dialogue, d’entente et d’inclusivité. Sur ce, les diplomates doivent mobiliser la diaspora pour l’inciter à contribuer davantage à l’édification de leur patrie et de cultiver le sentiment d’appartenance à la grande nation burundaise. Ceux qui passent leur temps à ternir l’image de marque du Burundi, il faudra essayer de les redresser.

Au niveau interne, Son Excellence Ambassadeur Albert SHINGIRO a fait savoir qu’une mission diplomatique requiert une bonne gestion en bon père de famille. Pour ce faire, les diplomates doivent favoriser le dialogue, le respect mutuel, la bonne gouvernance et la gestion de la chose publique dans le strict respect de la loi en la matière et à la limite des ressources à votre disposition.

Par après, les diplomates ont été invités à suivre les principaux thèmes de discussions. Ces thèmes s’inspirant de la volonté gouvernementale de rendre plus performants et plus productifs tous les services étatiques en général et ses représentations diplomatiques à l’extérieur en particulier.

Les activités de la deuxième et troisième journée ont été marquées par des exposés qui portaient sur des thèmes variés.

Dans leurs différentes interventions, les diplomates nouvellement nommés et les autres intervenants ont en général apprécié ce séminaire.

Ce séminaire a été clôturé par un cocktail offert à ces diplomates nouvellement nommés.

A propos du gestionnaire

Voir aussi

Le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement signe l’amendement de l’Echange de Notes relative au projet de modernisation et d’extension du Port de Bujumbura

Ce 7/5/2021, le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement Son Excellence …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!