Accueil / Actualités / Le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement s’exprime sur les relations diplomatiques entre le Burundi et ses différents partenaires

Le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement s’exprime sur les relations diplomatiques entre le Burundi et ses différents partenaires

Dans un entretien exclusif avec Sputnik,  le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement, Ambassadeur Albert SHINGIRO a démenti ce qu’évoque souvent dans les medias l’envie du Burundi de se distancer de l’Occident. « Ce n’est pas du tout vrai ». Affirme le Ministre des Affaires Etrangères de la Coopération au Développement. Selon le Ministre en charge des Affaires Etrangères, la vision du  Gouvernement du Burundi est de montrer l’ouverture du pays à tous pays et organisations internationales qui souhaitent davantage un rapprochement avec les Burundais, pour nouer et/ou entretenir des relations de complémentarité pour intérêt planétaire. Le Gouvernement va travailler pour obtenir les résultats de cet objectif. Son Excellence Albert SHINGIRO continue en affirmant que l’Occident est aussi un partenaire du Burundi de longue date malgré les quelques soucis qui ont été  observés  entre 2015 et 2020 avec certains pays de cette région. Selon toujours le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement, le temps de normaliser les relations avec ses pays est arrivé, mais tout se fera à travers une coopération mutuellement bénéfique et respectueuse fondée sur le principe de l’égalité souveraine des Etats membres des Nations Unies.

En ce qui conserne le renforcement de relations d’amitiés avec l’Union Européenne et notamment avec la France, le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement  signale que le Gouvernement du Burundi s’attend à  la révision de l’Accord de Cotonou qui a été signé le 23 juin 2000 et la levée totale des sanctions unilatérales qui ont été prises contre le Burundi dans la précipitation en 2015. Conclu pour 20 ans, cet Accord, révisé tous les cinq ans,  a expiré et devrait être révisé au mois de février cette année. Aujourd’hui, il existe des mesures transitoires mises en place par les Ambassadeurs de ces pays concernés avec l’autorisation de leurs Ministres respectifs en charge des Affaires Etrangères. Les mesures transitoires de mise en œuvre de l’accord de Cotonou envisagent son expiration au mois de décembre 2020. Toutefois, les sanctions qui ont été prises contre le Burundi ont été rejetées par le Gouvernement du Burundi et d’autres acteurs de la communauté internationale qui ont même demandé que ces sanctions soient immédiatement levées ( La Communauté d’Afrique de l’Est, l’Union Africaine, la 9ème réunion  des chefs d’Etats et de Gouvernement de pays d’Afrique, Caraïbes et Pacifique tenue à Nairobi du 9 au 10 décembre 2019). Concernant les relations d’amitié  et de coopérations avec la France, le Gouvernement du Burundi compte bien évidemment renforcer avec ce pays des relations  fondées sur le respect    mutuel entre les deux pays.

En ce qui concerne les priorités diplomatiques avec le pays voisins dans la région de l’Afrique de l’Est, le Ministre dit que le Gouvernement du Burundi va continuer à renforcer l’intégration du Burundi dans les organisations régionales et continentales. Ainsi l’a précisé le Président de la République lors de son investiture, les relations interafricaines devraient s’améliorer et tendre vers une libre circulation des personnes et des biens. De même, des routes et des ponts aériens devraient être développés davantage pour faciliter l’intégration du continent africain. Le Gouvernement va attacher également une grande importance au respect par tous des instruments juridiques régionaux en matière de la paix, de la sécurité et de développement ainsi que pour les pactes de non –agression et de promotion des relations de bon voisinage dans la région.

A propos du gestionnaire

Voir aussi

La diplomatie économique au centre des actions du nouveau Gouvernement burundais

Ce jeudi 4 août 2020, l’Ambassadeur du Burundi aux Pays-Bas S.E Gamaliel Nkurunziza a eu …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!