Accueil / Actualités / Une séance de formation sur les activités de la Commission Vérité et Réconciliation pour le personnel du Ministère des Affaires Etrangères.

Une séance de formation sur les activités de la Commission Vérité et Réconciliation pour le personnel du Ministère des Affaires Etrangères.

Jeudi  le 06 février 2020, le Secrétaire Permanent  au Ministère des Affaires Etrangères Monsieur Isidore NTIRAMPEBA a ouvert officiellement les activités relatives à une séance de formation sur les activités de la Commission Vérité et Réconciliation. Ces activités ont été organisées à l’endroit du personnel de l’Administration Centrale du Ministre des Affaires Etrangères. Cette formation constitue l’ouverture d’une retraite du personnel du Ministère  prévue en province de Muyinga à partir du 7/2/2020.

 Dans ses propos, l’expert qui avait été envoyé par la Commission Verité et Réconciliation Commissaire Aloys BATUNGWANAYO a fait savoir que la mission initiale de la Commission vérité et réconciliation (CVR) au Burundi, créée en mai 2014, était de se pencher sur les conflits interethniques ayant meurtri le pays depuis l’indépendance du 1er juillet 1962, jusqu’à la signature d’un cessez-le-feu avec le dernier groupe rebelle, le 4 décembre 2008.

 Le constat est que l’origine des violences cycliques à caractère politique qui ont endeuillé le Burundi remonte au temps de la colonisation », a expliqué l’expert de cette Commission qui animait cette science.  Le Burundi a connu plusieurs malheurs entraînant des traumatismes », a-t-il affirmé. Pour  lui, pour que les Burundais guérissent de ces plaies, ils doivent témoigner  ce qu’ils ont vu et vécu.

La Commission Vérité et Réconciliation(CVR) demande d’être soutenue par les acteurs provinciaux et communaux  en faisant connaître à la population son travail et ses multiples missions. La CVR demande aussi aux autorités administratives de bien préparer la population pour qu’elle témoigne, afin d’aboutir à son objectif de connaître la vérité et de parvenir à la réconciliation. Seulement si le peuple burundais adopte un nouveau comportement de solidarité et accouche la vérité en révélant ce qu’il connaît, il est convaincu que le futur prospère qu’on souhaite avoir dans notre pays dépendra, sans doute, de la réconciliation des Burundais eux-mêmes.

Le personnel du Ministère a quant à lui, eu le temps de poser des questions  sur les différentes activités déjà réalisées  où celles qui sont en cours de réalisations par la Commission Vérité et Réconciliation.

A propos gestionnaire

Voir aussi

Une délégation conduite par le Ministre des Affaires Etrangères rencontre une délégation conduite par le Président de la configuration-Burundi de la Commission de consolidation de la paix, dans une séance d’échange

Ce lundi 03 février 2020, ,une délégation burundaise conduite par Son Excellence Ambassadeur Ezéchiel NIBIGIRA …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!