Accueil / Actualités / Une délégation conduite par le Ministre des Affaires Etrangères rencontre une délégation conduite par le Président de la configuration-Burundi de la Commission de consolidation de la paix, dans une séance d’échange

Une délégation conduite par le Ministre des Affaires Etrangères rencontre une délégation conduite par le Président de la configuration-Burundi de la Commission de consolidation de la paix, dans une séance d’échange

Ce lundi 03 février 2020, ,une délégation burundaise conduite par Son Excellence Ambassadeur Ezéchiel NIBIGIRA , est composée par le Ministre des Finances,du Budget et de la Coopération au Développement Economique, le Ministre des Droits de l’Homme, des Affaires Sociales et du Genre. la Ministre de la Justice, de la Protection Civique et Garde Sceaux, laMinistre de la Jeunesse , des Posteset des Technologies de l’Information a rencontré, dans une séance de travail une délégation conduite par Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur Jürg Lauber, Président de la configuration-Burundi de la Commission de consolidation de la paix accompagné de  Madame Bintou Keita, Sous-Secrétaire Générale des Nations Unies pour l’Afrique.

Ces deux délégations ont échangé sur la situation politique, la situation sécuritaire, développement socio-économique et le retour volontaire des réfugiés burundais.

Selon le Ministre des Affaires Etrangères,  la situation politique dans le pays  est dominée par les préparatifs des élections de 2020. Le Burundi s’attache à l’organisation des élections libres, transparentes et démocratiques prévues pour le 20 mai 2020 ainsi que sa détermination à renforcer la démocratie, à consolider la paix et la stabilité et à parvenir au développement socioéconomique durable, harmonieux et inclusif dans l’intérêt du peuple burundais.  

Pour le processus de liquidation du bureau de l’Envoyé Spécial, le Ministre des Affaires Etrangères Ambassadeur Ezéchiel NIBIGIRA a dit que le Gouvernement du Burundi compte enclencher la procédure pour déterminer ensemble la durée de liquidation de ce bureau à travers des consultations avec les services compétents des Nations Unies.

Pour le domaine de la sécurité, le Gouvernement du Burundi a fait des efforts notables pour améliorer les conditions de sécurité dans le pays. La situation sécuritaire au Burundi est calme et stable sur tout le territoire national. Le rétablissement de la paix, de la stabilité et de la confiance dans le pays est en train de métamorphoser le paysage national. En vue de se préparer à la sécurisation des élections, un plan de sécurisation du processus électoral de 2020 a été élaboré et des programmes de formation dans plusieurs domaines connexes aux élections sont en cours d’exécution. Aujourd’hui tous les burundais dans leur riche diversité se sentent en sécurité et protégés, participent librement au processus politique, sans restriction ni crainte, le discours politique et social est mené dans le respect mutuel et dans la tolérance et l’acceptation de l’autre. Le Ministre A-t-il ajouté .

 En matière de développement, le Burundi est dans la lutte contre la pauvreté et la réalisation des objectifs de développement durable. Le Gouvernement  du Burundi a préparé et finalisé le nouveau plan de développement national sur une période de dix ans allant de 2018 à 2027. L’ONU, à travers l’équipe pays et la configuration-Burundi et ses partenaires sont sollicités à l’appuyer dans la mobilisation des ressources nécessaires pour compléter les efforts nationaux dans la mise en œuvre de la nouvelle stratégie de développement du Burundi.

En ce qui concerne le retour volontaire des réfugiés burundais, le Gouvernement du Burundi se félicite du retour massif et volontaire des réfugiés burundais qui avaient fui le pays en 2015. Des milliers de burundais  rentrent d’eux-mêmes sans l’assistance du Haut-Commissaire pour le Refugiés en provenance de la Tanzanie, du Kenya et de la République Démocratique du Congo, ce qui signifie la manifestation évidente de la paix,  la tranquillité, la confiance et la stabilité dans le pays.

 En concluant, le Ministre des Affaires Etrangères, Ambassadeur Ezéchiel NIBIGIRA  a dit que le Burundi n’étant pas une menace à la paix et à la sécurité internationale, le peuple burundais réitère encore une fois son appel légitime de retrait du Burundi de l’agenda du Conseil de Sécurité des Nations Unies. Le ministre des Affaires Etrangères a en outre fait savoir que maintenir arbitrairement le Burundi à l’agenda du Conseil de Sécurité des Nations Unies est en violation avec les principes de la Charte des Nations Unies et que ce n’est pas une bonne attitude pour la crédibilité du Conseil. Au Burundi la paix et la sécurité sont à la stabilité et cela n’est plus une chose à démontrer,a-t-il ajouté.

Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur Jürg Lauber, Président de la configuration-Burundi de la Commission de consolidation de la paix et Madame Bintou Keita, Sous-Secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique ont salué les efforts du Burundi dans la stabilisation de la paix et de la sécurité dans le pays ainsi que les bons préparatifs des élections de 2020 et ils ont promis qu’ils vont être de bons Ambassadeur pour le Burundi et que l’Organisation des Nations Unies va continuer à coopérer avec le Burundi.

A propos gestionnaire

Voir aussi

Le Ministre des Affaires Etrangères invité à l’Assemblée Nationale dans une séance plénière consacrée aux questions orales

Ce mardi 18 février 2020, Son Excellence Ambassadeur  Ezéchiel NIBIGIRA, Ministre des Affaires Etrangères de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!