Flash Info
Accueil / Actualités / Participation du Ministre des Affaires Etrangères la République du Burundi aux activités du 25ème anniversaire de la Conférence Internationale sur la Population et le Développement, Nairobi, KICC, 12-14 novembre, 2019.

Participation du Ministre des Affaires Etrangères la République du Burundi aux activités du 25ème anniversaire de la Conférence Internationale sur la Population et le Développement, Nairobi, KICC, 12-14 novembre, 2019.

Ce Mardi, 12 novembre 2019, le Ministre des Affaires Etrangères de la République du Burundi  a participé aux activités du 25ème anniversaire de la Conférence Internationale sur la Population et le Développement(CIPD).

Dans son discours, le Ministre des Affaires Etrangères a déclaré que le Burundi  joint aux autres Etats pour renouveler l’engagement mondial en faveur de la mise en œuvre « intégrale et accélérée » du Programme d’Action de la Conférence Internationale sur la Population et le Développement(CIPD), dans le contexte général de l’Agenda 2030 et des Objectifs de Développement Durable afin de veiller à ce que personne ne soit laissé de côté. Il a saisi donc l’occasion pour rendre compte des progrès réalisés pour avancer les droits et les choix pour tous, de réaffirmer  leurs engagement de faire progresser la mise en œuvre du programme de la CIPD.

En effet, depuis la Conférence de Caire 1994, il y a 25 ans, Son Excellence Ambassadeur Ezéchiel NIBIGIRA a révélé que la situation s’est fortement améliorée au Burundi : le Plan National de Développement 2018-2027 exprime clairement la volonté de maitriser la dynamique de la population et de déposer des données désagrégées ; le nombre moyen de naissances par femme est passé de 7 enfants dans les années 90 à 5,5 aujourd’hui, le nombre de décès maternels est passé de 500 pour 100 000 naissances vivantes  en 2010 à 334 en 2017,soit près de 40% de baisse. Pour le Ministre des Affaires Etrangères, cette baisse significative a été obtenue grâce à la mesure de gratuité des soins pour les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes et qui accouchent prise par Son Excellence Pierre Nkurunziza, Président de la République du Burundi en 2006.Par ailleurs 18% des femmes utilisent des méthodes modernes de contraception, contre 29% en 2017.

 Il a réitéré le souhait du Burundi de s’engager à poursuivre l’atteinte des 3 résultats transformateur de la Conférence Internationale sur la Population et Développement à savoir : Zéro décès maternel évitable par l’intégration d’un ensemble complet d’interventions en matière de santé sexuelle reproductive et droits reproductifs aux stratégies politiques et programmes de couverture sanitaire universelle; Zéro besoin non satisfait en termes d’information et de services de planification familiale ainsi qu’à assurer la disponibilité de moyens contraceptifs modernes de qualité abordable  et sans risque, à ce que les jeune aient accès aux informations et aux services adaptés  à leur âge pour les protéger de manière adéquate des grossesses non désirées , des infections sexuellement transmissibles et de VIH Sida; mettre fins aux violences sexuelles basées sur le genre.

Il a terminé son discours en spécifiant les engagements du Burundi qui se fondent sur l’aspiration nationale exprimée dans la Vision Burundi 2025  et le Plan National de Développement 2018-2027. Ainsi d’ici 2030, le Burundi réaffirme son engagement qui consiste en la réduction des besoins non satisfaits en matière de planification familiale; la réduction des décès maternels évitables de 334 à 140 décès maternels pour 100.000 naissances vivantes; la mise en œuvre de tout moyen pour que les jeunes aient accès aux informations et aux services adaptés à leur âge pour les protéger de manière adéquate des grossesses non désirées , des infections sexuellement transmissibles et de VIH Sida, tout en préservant les acquis de la culture burundaise; en mettant fin aux violences sexuelles basées sur le genre et en continuant de financer l’achat des contraceptifs modernes en augmentant le budget annuel y alloué.

Le Burundi soutient la Déclaration de Nairobi sur  la Conférence Internationale sur la Population et le Développement 2025 : Accélérer les promesses et ses 12 engagements mondiaux.

A propos gestionnaire

Voir aussi

Le jeudi 07 novembre 2019, l’Ambassadeur du Burundi en République de Zambie, S.E   Pascal  RUHOMVYUMWORO, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!