Accueil / Actualités / Le Ministre des Affaires Etrangères du Burundi participe à la réunion du comité Interministériel Régional de la CIRGL

Le Ministre des Affaires Etrangères du Burundi participe à la réunion du comité Interministériel Régional de la CIRGL

En date du 15 octobre 2019, une délégation conduite par S.E  Ezéchiel NIBIGIRA, Ministre des Affaires Etrangères du Burundi a participé à la réunion du comité Interministériel Régional de la CIRGL sur la situation Sécuritaire et Politique au Burundi.

Le lancement officiel des travaux a été effectué par le Premier Ministre de la République du Congo S.E Clément Mouamba.

Dans son discours au cours des interventions, le Ministre des Affaires Etrangères du Burundi a exprimé au nom de la délégation, la gratitude au Gouvernement et au peuple de la République du Congo pour l’accueil très chaleureux et pour toutes les marques de sympathie.

Concernant la situation sécuritaire qui prévaut au Burundi, le Ministre a signalé quec’est une grande fierté pour lui  de leur faire part de la constance de la situation tranquille qui règne au Burundi. Les Burundais comme les étrangers résidents ou en visite au Burundi circulent librement, de jour comme de nuit, sur toute l’étendue du territoire.  Ils jouissent des bienfaits des relations d’amitié et de coopération que le Gouvernement  du Burundi entretient avec la Communauté Internationale en général et les pays de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs en particulier. 

Il est également revenu sur le fait que l’Union Européenne maintient injustement des sanctions contre le Gouvernement du Burundi et que le Conseil de Sécurité des Nations Unies  maintient aussi le Burundi  à son agenda. A cet égard, il a exprimé le souhait du Burundi afin que la région puisse rester notre Région devrait être solidaire et constituer un front commun contre des traitements injustes infligés aux pays membres par des organisations  qui, au lieu d’agir en partenariat gagnant-gagnant, voudraient s’ériger en donneurs de leçons inappropriées  basées sur  le mensonge et la calomnie.

Le   Ministre des Affaires Etrangères S.E  Ambassadeur Ezéchiel NIBIGIRA a ainsi saisi cette occasion pour lancer encore une fois l’appel du Gouvernement du Burundi à la CIRGL, d’œuvrer en faveur de la levée des sanctions unilatérales prises à l’encontre du Burundi par l’Union Européenne.

En ce qui est de la situation politique, il a fait savoir que  le Burundi s’achemine irréversiblement vers le renouvellement de ses institutions à tous les niveaux de l’administration et du parlement au cours de l’année 2020. Pour ce, les Burundais ont volontairement souscrit au financement total des élections en vue, sans recours aux apports extérieurs comme ils l’ont fait en 2015. Il a ajouté   que les préparatifs y relatifs vont bon train. A cet effet, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a rendu public le calendrier pour les scrutins en juin 2019. 

Il a  rappelé que le Gouvernement du Burundi et les citoyens Burundais accordent une importance capitale à la tenue des élections démocratiques, libres, transparentes et apaisées. 

Le   Ministre burundais des Affaires Etrangères  a aussi notifié  que des démarches de rassemblement inclusif des acteurs politiques ont été entamées. A titre d’exemple, des politiciens de l’opposition basés à  Bruxelles en Belgique et rassemblés dans la Coalition du CNARED se préparent au retour dans leur mère-Patrie. Une délégation de cette coalition conduite par son Secrétaire Exécutif, Monsieur Anicet NIYONKURU vient d’effectuer un séjour au Burundi aux fins de préparer le retour des autres membres de cette plateforme. Et d’ajouter que le Gouvernement du Burundi s’en félicite et prend toutes les dispositions pour favoriser des élections inclusives et transparentes.

Il a terminé son propos en réitérant que la paix et la sécurité sont une réalité indiscutable au Burundi. Il a réaffirmé  aussi que le Burundi reste engagé aux idéaux de la CIRGL et est prêt à remplir ses obligations vis-à-vis de l’Organisation. Toutefois, il n’a pas manqué de signaler que Burundi voudrait que la CIRGL de sa part accomplisse ses obligations envers les Etats membres.

Signalons que le Comité Interministériel   Régional de la CIRGL  a félicité la République du Burundi pour la paix et la tranquillité qui règnent dans tout le pays, noté avec satisfaction le retour volontaire des réfugiés burundais dans le pays, l’ouverture en cours de l’espace politique et le retour des personnalités de l’opposition en exil, appelé l’Union Européenne à lever les sanctions unilatérales imposées à la République du Burundi, appelé la communauté internationale dans son ensemble à s’engager positivement avec le Gouvernement de la République du Burundi pour consolider la paix et assurer un processus électoral équitable et transparent en 2020.

A propos gestionnaire

Voir aussi

AVIS DE RECRUTEMENT POUR LES POSTES DE CONTROLEUR FINANCIER CENTRAL, AGENT COMPTABLE CENTRAL ET AUDITEUR INTERNE A LA COMMISSION DE LA CEEAC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!